Mathilda et moi, on fait un peu le même métier : ce que je fais avec les mots, elle le fait avec l’image. Elle se qualifie d’ailleurs à juste titre de visual storyteller ! Jai eu envie d’en savoir plus sur ce métier, et surtout sur sa façon singulière d’aborder la photographie. Les clichés de Mathilda racontent toujours une histoire, nous plongent dans un univers, nous font voyager…

Comment cette magie opère-t-elle ? Mathilda nous raconte comment elle transforme l’image de marque de ses clients grâce à des visuels hors du commun.

Mathilda PERROT

Est-ce que tu peux te présenter ?

Pour reprendre des termes habituels, je suis photographe et directrice artistique, mais ce n’est pas comme ça que jaime me définir : je préfère dire que je suis visual storyteller.

Concrètement, je permets à mes clients d’augmenter la valeur perçue de leur produit ou service grâce à une image de marque de prestige et des photographies remplies d’émotions. Au-delà de faire un logo ou des photos, je vais vraiment m’inscrire dans une démarche publicitaire. L’objectif étant d’avoir des visuels qui enverront le bon message à leur audience, afin d’augmenter leurs prix sans faire fuir leur clientèle, d’attirer une clientèle plus qualifiée et de favoriser le bouche-à-oreille.

Je dis souvent que je ne vends pas de la photo ni du logo, je vends de la montée en gamme. Mon produit et la transformation que j’apporte, cest de la montée en gamme pour mes clients, à travers l’image et la prolongation de l’expérience client.

 

J’aime beaucoup ton approche et cette notion de storytelling visuel, que tu évoques sur ton site et ton LinkedIn. Est-ce que tu peux nous expliquer en quoi ça consiste ?

Je suis partie du constat qu’aujourd’hui tout le monde peut faire une belle photo. On a des téléphones qui ont des qualités de photo incroyables, des logiciels comme Canva où on peut faire des trucs super même sans compétences. Aujourd’hui, faire du beau est à la portée de tous. Donc qu’est-ce qu’on peut faire de plus ? Du beau qui a du sens.

Par exemple, si je fais juste du beau, pour faire une photo d’assiette, je vais choisir une belle assiette et un joli fond.

Si je veux aller au-delà, ça va être intéressant de se dire : Qui est mon client ? Que fait-il ? A qui s’adresse-t-il ? Quel est son objectif ? Quelle transformation cherche-t-il à atteindre ? En fonction des réponses, je vais choisir un certain type de décor, de couleurs, de cadrages, de textures… qui vont servir l’objectif de mon client. Et tous ces choix vont servir l’histoire qu’on va raconter et le message qu’on veut faire passer.

Shooting Le Fantôme de l’Opéra © Mathilda PERROT

J’imagine qu’entre le moment où tu t’es lancée en freelance et aujourd’hui, ton positionnement a évolué. Comment t’est venue cette idée de storytelling visuel et ton positionnement actuel ?

Effectivement, mon positionnement a émergé au fil des années. Quand j’ai commencé à travailler en 2015, je me suis lancée en freelance un peu par défaut, en attendant un CDI. Je n’y connaissais vraiment rien côté tarifs, positionnement, etc. Et je me suis retrouvée rapidement blindée de boulot, au gré de mes rencontres. J’ai trouvé ça génial, j’adorais ce statut et la liberté qu’il apporte !

La 1ère année s’est très bien passée. Mais la 2ème année a été plus difficile donc j’ai dû creuser certains sujets, à travers des formations, des coachings. Mon positionnement actuel a vraiment émergé en 2020 lorsque j’ai travaillé avec Marlène Ferreiro-Varsino (ndlr : Marlène Ferreiro-Varsino, copilote des créas freelances).

 

A l’époque, tu faisais déjà uniquement ce que tu appelles de la montée en gamme par l’image ou bien tu faisais d’autres choses et tu as choisi de te recentrer là-dessus grâce à l’accompagnement ?

Je faisais déjà de la montée en gamme avec certains clients, sans l’avoir clairement exprimé. J’avais envie de pouvoir sélectionner mes projets donc je me suis dit qu’il fallait que je travaille ma communication en ce sens pour attirer les bonnes personnes. Que si j’incarnais pleinement ce que je fais et qui je suis, finalement, ça donnerait envie aux gens de travailler avec moi alors que je n’aurai fait aucun marketing.

J’avais déjà plus ou moins identifié le fil rouge de la montée en gamme avant le positionnement, sans savoir trop quoi en faire. L’accompagnement m’a permis d’asseoir tout ça.

Tu peux nous parler de tes offres ? Comment tu accompagnes tes clients ?

Je propose 2 offres principales :

Ascension, dont l’objectif est la montée en gamme. Cela concerne une clientèle qui a déjà une boîte qui tourne mais qui se heurte à un plafond de verre. Ce sont des entreprises qui soit ne peuvent pas accueillir + de clientèle, soit qui sont coincées par leurs prix, voire les deux. Comment exploser ce plafond de verre ? On va augmenter l’image perçue de leur produit ou de leur service, attirer une cible + qualifiée et augmenter les prix.

Pour ça, on fait d’abord un point pour définir leurs objectifs, le message qu’ils souhaitent transmettre et l’image qu’ils souhaitent dégager. On va ensuite définir ensemble les différents besoins photographiques qui leur permettront d’atteindre leur but : à travers des photos produit, des lieux ou des portraits d’équipe, on peut partir en reportage pour découvrir la fabrication du produit, d’un plat, etc. Il peut y avoir toute une mise en scène autour, on va gérer la déco, le cadrage.

Le challenge, au delà d’illustrer le lieu et la marque, c’est d’aider le client à se projeter dans l’expérience de l’établissement ou de la marque en la vivant déjà à travers l’image.

Comment faire pour qu’une photo raconte une histoire ? Si jai besoin que le public de mon client se projette grâce à la photo, qu’il se voie à cette table, avec ce repas qui l’attend, je vais par exemple décaler un peu une chaise, poser une veste sur le dossier, ou bien il y a aura un feu de bois en arrière-plan, etc. Des détails qui vont rendre l’image vivante, et générer une émotion qui va permettre au spectateur de s’immerger dans l’expérience. Il ne fait pas que voir la scène, il la vit !

Au besoin, je travaille avec des partenaires (stylistes, vidéastes, assistant lumière…), cela peut être couplé à plein dautres choses selon les objectifs du client.

Shooting Secrets d’Apiculteur © Mathilda PERROT

Révélation. Cette offre est destinée aux petites entreprises, artisans, créateurs, marques en lancement… J’y propose des packs de photos avec mises en scène et en ambiance, qui vont leur permettre de communiquer sans avoir à débourser un rein, ni faire appel à un photographe cheap. J’optimise mon process pour leur garantir la meilleure qualité d’image tout en me permettant de m’y retrouver aussi (je cale plusieurs shootings sur une même journée par exemple). C’est parfait pour les entreprises qui démarrent.

Je travaille aussi sur le lancement d’une nouvelle offre, pensée spécifiquement pour les hôtels-restaurants, puisque je collabore beaucoup avec eux. Ce sera une offre prédéfinie, en mode reportage, qu’ils pourront personnaliser en fonction de leurs besoins : photos d’équipe, de plats, de lieux… Ce sera une journée de shooting ensemble, qu’ils peuvent moduler comme ils veulent. L’idée est de proposer une offre flexible, tout en ayant une journée hyper cadrée, qui leur permettra d’avoir toutes les images dont ils ont besoin pour communiquer.

Shooting Intercontinental Lyon Hôtel Dieu © Mathilda PERROT

Est-ce que tu aurais un exemple concret d’une entreprise que tu as accompagnée et de la façon dont tu l’as accompagnée ?

Un exemple emblématique, c’est un restaurant qui m’a demandé des photos pour son menu. En creusant la demande de mon client, je me suis rendu compte que le resto fonctionnait très bien, il était plein tous les midis, mais que mon client était bloqué dans son ascension. Il n’avait pas de possibilité d’augmenter son chiffre d’affaires puisque pas d’opportunité de s’agrandir, etc. La seule solution : augmenter ses prix. Mais comment augmenter ses prix de façon légitime et sans que ses clients ne s’en plaignent ? Il fallait augmenter la valeur perçue de l’image de marque de son établissement.

A la base, ce client m’avait contactée uniquement pour des photos, mais il a rapidement compris qu’il serait beaucoup plus efficace de refaire entièrement les menus et l’identité visuelle qui va avec.

On a juste gardé son logo, on a retravaillé couleurs, typo, site web, graphisme… tout ça en accord avec les photos.

Résultat : il a augmenté ses prix derrière et son resto a continué d’être plein sans que personne ne s’insurge contre la montée des prix. Au contraire, il a reçu des compliments sur ces changements ! Il y a immédiatement eu un effet wahou, on a amélioré l’expérience client !

2ème exemple, pour un hôtel-restaurant emblématique. C’était en 2021, on était tous en mode couvre-feu, les restos avaient portes closes. L’Intercontinental Lyon Hôtel Dieu lance tout de même une offre pour la St-Valentin. Une soirée qui représentait un énorme challenge puisque tous les restos étaient fermés ! On avait juste le droit de se faire livrer un repas en chambre.

L’Intercontinental a des suites qui donnent sur le bar, avec des balcons sublimes. Donc l’idée était de donner envie au public de louer une de ces suites pour la St-Valentin, avec repas en room service sur les balcons. On parle d’une soirée, si je me souviens bien, à 900€. Donc il fallait vraiment donner envie à travers les photos, montrer qu’on allait pouvoir vivre une soirée de rêve malgré le peu de possibilités dues au covid.

Résultat : ça a fait un carton plein. Quand les photos sont sorties, non seulement toutes les suites ont été réservées, mais l’hôtel a même prolongé l’offre tout le mois de février pour répondre aux demandes ! Et on a eu de supers retours par rapport aux photos et à l’impact qu’elles avaient eu.

Shooting Saint Valentin, Intercontinental Lyon Hôtel Dieu © Mathilda PERROT

Les photos de Mathilda parlent d’elles-mêmes… je ne sais pas vous, mais moi je suis émerveillée à chaque fois !

On voit toute l’importance de l’intention derrière une prestation. Finalement, texte ou image, l’important n’est pas tellement le support mais l’approche de la personne qui va parler de votre entreprise.

Si vous avez envie d’en découvrir davantage sur Mathilda et vous régaler de ses visuels, vous pouvez la retrouver sur son site, sur LinkedIn ou sur Instagram.